Le design du point de vente, un axe stratégique important dans le marketing direct

L’idée de création part toujours d’un concept de point de vente, c’est-à-dire, de la réflexion sur les démarches nécessaires concernant la structure et la naissance du lieu ou de l’espace. De ce fait, le concept est la garantie du bon fonctionnement de l’enseigne à long terme, à l’exemple des grandes enseignes du moment. C’est de ce concept que se base les points de vente.

C’est quoi un point de vente ?

Dans le cas du point de vente, l’idée et l’application d’un bon concept résident tout simplement dans la séduction, à commencer par la mise en place d’une architecture des lieux qui soit attrayante. À d’autres égards, le concept de point de vente considère la présentation du lieu de distribution et sa qualité. Cette présentation devra ainsi, montrer la qualité des services offerts par les magasins. Pour ce faire, il est nécessaire de maitriser la concurrence en mettant en avant la véritable identité du point de vente. Il faut également, médiatiser le magasin ainsi que la marque de l’enseigne et séduire les consommateurs. Dans le cadre du marketing direct, on doit aussi offrir aux consommateurs un bon accueil dans le but de les convaincre d’y faire leurs achats et mettre en exergue les différentes offres qui existent. Tout ceci, en vu d’accroitre le chiffre d’affaires du point de vente, de fidéliser les clients, mais aussi, d’aménager l’espace pour obtenir un bon profit. Dans ce cas, il sera nécessaire de sensibiliser les vendeurs et de développer la valeur commerciale de l’enseigne.

Adaptation selon le type d’enseigne

Le contact est un élément clé dans les stratégies de vente. Afin de créer un sentiment de proximité au niveau des consommateurs, il faut donc, recréer un lien humain. Pour ce faire, il est essentiel d’avoir un espace aménagé pour optimiser cette proximité. Cet aménagement doit cependant, respecter les règles bien strictes afin de pouvoir l’adapter à n’importe quelle enseigne. De ce fait, un espace est stratégique pour la vente et assure la proximité, s’il obéit aux 3 règles suivantes. Tout d’abord, il y a la facilité d’accès. Ce point considère que le point de vente ne doit pas être d’un air fermé. Il doit être ouvert et accueillant pour le client afin d’instaurer une sensation de liberté. En outre, l’objectif principal étant de séduire les consommateurs, le point de vente doit être adapté au produit lui-même. Dans cette perspective, il doit être défini et aménagé suivant le type de production. Par exemple, le point de vente d’une glace ne doit pas être privé d’un appareil de réfrigération. Secundo, on doit considérer la manière d’optimiser l’attractivité. En effet, l’attractivité d’un point de vente est l’expression de la marque. Si l’accès dépend du terrain, il est ici question de milieu. Il s’agit donc du design proprement dit. Le designer doit y créer un univers pour mettre en valeur le produit tout en rassurant le client. En d’autres termes, le point de vente doit être libre, spacieux, éclairé, ouvert, transparent, visible et surtout convivial. Enfin, il y a le caractère responsive. C’est la touche humaine de la stratégie. La mission, dans ce sens, est d’établir le contact. Il incombe alors au vendeur de bien répondre à la demande du client. Il faut qu’il incarne le produit avec le sourire, le cœur, le sens de l’humour, les bonnes manières, etc. C’est la scénarisation au sens strict du terme. De ce fait, la touche humaine doit être privilégiée dans cette démarche. Ceci, sur la base d’une expérience partagée avec le commercial, qui amènera à une création d’un lien particulier avec la marque. En outre, dans ce processus, le design doit renfermer un aspect ludique et convivial pour que le client se sente comme étant un invité et non plus, comme un simple client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *